Philippe Forest

Rien que Rubens
27.09.2017
Philippe-Forest-Rien-que-Rubens
édité à l’occasion de l’exposition Rubens, portraits princiers au musée du Luxembourg
(15 mars – 24 juillet 2017)

La Rmn-Grand Palais propose pour la première fois de son histoire éditoriale une collection de littérature: Cartels. Des rencontres inédites entre des grands auteurs de ction du XXIème siècle et des artistes majeurs de l’histoire de la peinture.
Philippe Forest, l’auteur du déchirant « L’enfant éternel », se replonge dans l’œuvre de Rubens à la recherche des peines et des joies qui ont construit cet immense artiste. Parcourant les signes intimes laissés dans ses toiles par le peintre amand, il y trouve un écho, par delà les siècles, à ses propres obsessions d’écrivain, le deuil, l’enfance, l’amour, et signe un texte puissant sur ce qui unit, profondément, une peinture à l’homme qui les regarde.
Les pages de gardes sont ici utilisées pour déployer les œuvres auxquelles le texte fait écho. Le brillant du papier comme la mise en page reprennent les codes des éditions d’art, et mettent en abîme le travail de l’artiste, au sein même de cet ouvrage littéraire.


L’AUTEUR
Né à Paris en 1962, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur ès Lettres, Philippe Forest a enseigné pendant sept ans la littérature française dans les universités anglaises. Professeur de littérature comparée à l’Université de Nantes, il poursuit son chemin littéraire en publiant essais et romans à un rythme soutenu. Son œuvre est marquée par une expérience unique et douloureuse : celle de la perte de sa lle, morte à quatre ans d’un cancer. Ce thème apparait dès son premier roman L’enfant éternel (Prix Fémina du 1er roman) et court tout au long de ses différents ouvrages : Le roman infanticide évoque le deuil et la perte de l’enfant à travers la lecture de grands écrivains mais aussi Sarinagara (Prix Décembre en 2004) comment survivre aux douleurs de l’existence – ou dans Le Siècle des nuages qui retrace la vie romancée de son père, pilote à Air France. C’est ainsi que Philippe Forest « raconte une seule et même histoire qui se poursuit et se transforme » (Le Magazine littéraire n°508 de 2011). Ses essais sont consacrés à la littérature et à l’histoire des courants d’avant-garde, et il collabore à la revue Art Press en tant que critique littéraire, cinématographique et artistique.


Bibliographie sélective:
Le nouvel amour (Gallimard, 2008)
Le siècle des nuages (Gallimard, 2010)
Le chat de Schrödinger (Gallimard, 2013)
L’Enfant fossile (Invenit, 2014)
Crue (Galliard, 2016)

Philippe Forest

Rien que Rubens

INFOS PRATIQUES

Parution
27 septembre 2017

Contact presse
Florence Le Moing
florence.le-moing@rmngp.fr

Nelly Mladenov
0676422967
nelly.mladenov@gmail.com

Back to Top